Semaine cruciale pour les Balkans occidentaux : les parlementaires de l’OTAN examinent les perspectives euro-atlantiques

28 juin 2018

Skopje, le 26 juin 2018 – L’Assemblée parlementaire de l’OTAN tiendra son 98e séminaire Rose-Roth à Skopje du 27 au 29 juin, soit moins de deux semaines après l’accord historique conclu entre le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, et son homologue de l’ex-République yougoslave de Macédoine*, Zoran Zaev. 

Cet accord laisse espérer la levée des obstacles sur la voie de l’accession de l’ex-République yougoslave de Macédoine à l’Union européenne et à l’OTAN. La soixantaine de parlementaires – représentant 23 pays membres ou partenaires de l’Alliance atlantique – qui prendront part au séminaire saisiront donc l’occasion pour se pencher sur les réformes internes engagées dans le pays et sur les relations que ce pays entretient avec ses voisins.

M. Zaev, mais aussi le président de l’Assemblée, Talat Xhaferi, et plusieurs autres représentants du gouvernement, ainsi que des membres du Centre pour le contrôle démocratique des forces armées – Genève (DCAF) et divers spécialistes, débattront les réformes en cours à tous les échelons des pouvoirs publics. Le vice-ministre des affaires étrangères et les ambassadeurs des pays limitrophes évoqueront les moyens de consolider la confiance et les relations de bon voisinage.

Le séminaire a lieu à un moment crucial pour l’avenir des Balkans occidentaux dans leur ensemble. Lors de sa réunion des 28 et 29 juin, le Conseil de l’Union européenne pourrait ouvrir des négociations en vue de l’accession de l’Albanie et de l’ex-République yougoslave de Macédoine. À peine deux semaines plus tard, les chefs d’État et de gouvernement des pays membres de l’OTAN pourraient à leur tour entamer avec les autorités de Skopje des négociations d’accession et évoquer la voie à suivre par la Bosnie-Herzégovine, qui aspire à rejoindre l’Organisation.

C’est James Pardew, ancien ambassadeur des États-Unis, qui donnera le ton des débats ; se fondant sur l’expérience acquise dans le passé en sa qualité d’envoyé spécial de Washington dans les Balkans et de secrétaire général adjoint de l’OTAN pour les opérations, il soulignera l’importance de la stabilité de la région pour l’Alliance atlantique.

Le vice-ministre de la défense, Bekim Maksuti, le coordonnateur national pour la préparation de l’accession à l’OTAN, Stevo Pendarovski, et le vice-ministre des affaires étrangères de Bosnie-Herzégovine, Josip Brkić, définiront les attentes respectives des deux pays candidats en prévision du sommet de l’OTAN des 11 et 12 juillet prochains.

D’autres points d’une grande importance pour les Balkans occidentaux seront inscrits à l’ordre du jour du séminaire, parmi lesquels l’état des relations interethniques, l’influence des informations fausses ou erronées sur le discours public, la crise migratoire et la « route des Balkans ».

Divers responsables gouvernementaux – dont le vice-premier ministre, Hazbi Lika, et d’autres ministres d’État –, mais aussi des ambassadeurs et des spécialistes indépendants interviendront dans les débats.

Le chef de la délégation de l’ex-République yougoslave de Macédoine auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, Ilija Dimovski, et M. Xhaferi acceuilleront les participants à Skopje.

Ce séminaire, qui réunira quelque 120 participants, est organisé grâce au généreux soutien du gouvernement suisse et du DCAF. Les séminaires Rose-Roth ont pour principal objectif de faciliter le dialogue entre parlementaires des pays membres et partenaires de l’OTAN autour de questions touchant à la sécurité régionale.


__________
* La Turquie reconnaît la République de Macédoine sous son nom constitutionnel.