Les valeurs démocratiques cruciales pour l’OTAN, qui est confrontée à de nouveaux défis après 70 ans d'existence

01 juin 2019

Bratislava, le 31 mai 2019 – La défense des valeurs fondamentales de l’OTAN est essentielle au moment où l’Alliance, qui célèbre cette année son 70e anniversaire, est confrontée à de nouveaux défis intérieurs ou extérieurs. Ainsi s’est exprimée ce vendredi la présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, Madeleine Moon, à l’ouverture de la session de printemps de cette institution.

« Quand on évoque l’OTAN, chacun pense à sa puissance militaire », a déclaré Mme Moon lors d’une conférence de presse. « Mais si cette puissance n’est pas épaulée par nos valeurs, par notre foi dans la démocratie et dans la primauté du droit, par notre engagement en faveur des droits humains, par notre volonté d’éradiquer la corruption et de bâtir des sociétés fortes et stables, alors, nous ne sommes rien. »

La classe politique doit en faire davantage pour protéger ces valeurs, a ajouté Mme Moon. « Or nous n’avons pas assez explicité ces messages politiques, pas assez parlé de nos valeurs. »

La session de printemps de l’AP-OTAN réunit à Bratislava des parlementaires des pays membres et partenaires de l’OTAN pour quatre jours de discussions consacrées à des problèmes de sécurité d’une importance pressante qui vont de la maîtrise des armements et de la dissuasion nucléaire aux répercussions militaires de l’intelligence artificielle, en passant par l’agression russe contre l’Ukraine et la sécurité et la stabilité en Afrique.

Les parlementaires se pencheront en outre sur la question de savoir si l’OTAN est taillée à la mesure de sa mission, alors que l’Alliance célèbre le 70e anniversaire de la signature de son acte fondateur, le Traité de Washington ; ils évoqueront avec une insistance renouvelée la nécessité de consolider les principes de la défense mutuelle sur lesquels repose l’Alliance.

« Nous en revenons au principe de base, à la mission élémentaire de l’OTAN », a dit le chef de la délégation de la Slovaquie auprès de l’AP-OTAN, Martin Fedor, qui a poursuivi : « Nous nous concentrons de plus en plus sur la capacité de l’OTAN d’assurer notre sécurité dans n’importe quelle dimension et à partir de n’importe quel point du globe. Nous devons être des alliés unis par des liens d’une solidité telle que nous puissions nous défendre collectivement. »
 
« Il est crucial d’indiquer très clairement à la population slovaque que nous avons des partenaires, des alliés, des amis en compagnie desquels nous accomplissons une seule et même mission et que nous sommes capables et désireux d’assurer notre défense collective », a encore déclaré M. Fedor. 

Près de 250 parlementaires des 29 pays membres de l’OTAN et de 22 pays associés ou observateurs prendront part aux travaux de la session, qui se dérouleront dans le Château de Bratislava, sur les hauteurs de la capitale slovaque.

L’AP-OTAN réunit des parlementaires des pays membres et partenaires de l’OTAN, ainsi que des observateurs et des représentants d’organisations internationales. Elle forme un lien vital entre l’Alliance et les parlements des pays alliés et, partant, les populations de la zone euro-atlantique.

Les photos de la session sont dans le domaine public ; elles sont disponibles sur le compte Flickr de l’Assemblée. Suivez la conversation sur @Natopapress | #NATOPABratislava.