Les législateurs alliés et ukrainiens condamnent la déstabilisation opérée par la Russie, discutent de la crise de Covid-19 et des efforts en matière de réformes et de la coopération OTAN-Ukraine

07 juillet 2020

Réuni à distance pour la première fois, le Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC) a fermement condamné l'occupation illégale et illégitime de la Crimée par la Russie et ses efforts continus visant à déstabiliser l'Ukraine. Les membres de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP-OTAN) ont exprimé toute leur solidarité avec l'Ukraine et leur plein soutien envers la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays. 

« Les actions agressives de la Russie n'ont pas cessé pendant la crise de la Covid-19 », a souligné le président de l'AP-OTAN Attila Mesterhazy (Hongrie) en ouvrant la réunion rassemblant 23 législateurs de 8 pays alliés et de l'Ukraine.
« Des violations du cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine se produisent encore quotidiennement. La Russie poursuit son annexion et son occupation illégales de la Crimée, déstabilise délibérément l'Ukraine orientale et viole les droits humains sur son territoire. Tout cela est fermement condamné par l'Assemblée et continuera de l’être ».

Le coprésident de l'UNIC, Ojars Eriks Kalnins (Lettonie), a ajouté que « le Kremlin cherche à resserrer son emprise sur le Donbas, la Crimée, le détroit de Kertch et la mer d'Azov et a intensifié ses campagnes de « passeportisation » et de désinformation. Il faut que cela cesse ».

« Le vote sur les amendements constitutionnels russes, organisé et tenu illégalement dans les territoires temporairement occupés de l'Ukraine, est une nouvelle violation flagrante du droit international », a souligné Ruslan Stefanchuk, premier vice-président de la Verkhovna Rada d'Ukraine et co-président de l'UNIC.

« Nous encourageons les États membres de l'OTAN à ne pas reconnaître la tenue d’un scrutin illégal de la Russie portant sur des amendements constitutionnels en Crimée, à Donetsk et à Louhansk et à envisager l'introduction de sanctions contre les personnes impliquées dans la préparation et la conduite de celui-ci sur le territoire occupé de l'Ukraine le 1er juillet ».

« Nous comptons sur tout le soutien de nos partenaires de l'OTAN, notamment en exerçant des pressions supplémentaires sur la partie russe pour forcer le Kremlin à respecter ses obligations au titre des accords de Minsk. »
L'UNIC s'est réuni à un moment où le monde entier est encore aux prises avec la crise de la Covid-19 et ses lourdes répercussions.

« Aucun de nos pays n'a été épargné par la pandémie de Covid-19 et tous ses terribles effets secondaires - et notamment ses incidences économiques négatives », a noté le président Mesterhazy. « Il est donc extrêmement important que les législateurs échangent leurs points de vue ».

« L'Assemblée est pleinement solidaire de l'Ukraine dans la lutte contre la Covid-19 », a souligné M. Kalnins. « Je suis très heureux que l'OTAN ait pu aider l'Ukraine à faire face à la crise grâce au soutien du Centre euro-atlantique de coordination des réactions en cas de catastrophe (EARDCC) - le principal mécanisme civil d'intervention d'urgence de l'OTAN ».

"Je tiens à exprimer toute notre gratitude pour l'aide fournie par les Alliés et les autres partenaires internationaux dans la lutte contre la Covid-19. Nous sommes également reconnaissants envers l'OTAN et ses États membres pour l'aide apportée afin d'atténuer les conséquences des inondations dans la région des Carpates (Ukraine occidentale) en réponse à notre requête auprès de l'EADRCC", a souligné M. Stefanchuk.

La réunion de l'UNIC a également été l'occasion de faire le point sur les efforts ukrainiens en matière de réformes. 
« L'Assemblée a un partenariat spécial avec la Verkhovna Rada », a souligné le président Mesterhazy. « Et nous soutenons nos collègues ukrainiens dans leur cheminement sur la voie des réformes en vue d’une intégration européenne et euro-atlantique". 

M. Kalnins a qualifié d'« excellente nouvelle » le récent prêt de 5 milliards de dollars accordé par le Fonds monétaire international. Il a salué les réformes cruciales adoptées par la Verkhovna Rada, qui ont conduit à l'octroi de ce prêt. Il a toutefois souligné la nécessité de nouvelles réformes. « Nous avons eu de très bonnes discussions avec nos partenaires ukrainiens à ce sujet ».

Au cours de la discussion, M. Stefanchuk a souligné que les Ukrainiens sont « déterminés à poursuivre ce programme de réformes, qui rapproche toujours plus l'Ukraine des critères d'adhésion à l'OTAN et renforce la défense et l’interopérabilité. La priorité continuera à être mise sur des réformes de la défense et de la sécurité conformes aux normes de l'OTAN, la lutte contre la corruption - en particulier dans le domaine des marchés publics de la défense -, sur le contrôle civil et démocratique du secteur de la sécurité et sur la résilience nationale. À cet égard, la mise en œuvre du programme national annuel constitue notre principale feuille de route ». 

Les membres de l'UNIC ont également examiné les récentes évolutions en matière de réformes de la sécurité et de la défense de l'Ukraine ainsi que la coopération OTAN-Ukraine suite à son nouveau statut de partenaire « nouvelles opportunités » de l'OTAN.

« Je me félicite vivement de ce changement de statut », a déclaré le président Mesterhazy. « L'Ukraine a depuis longtemps démontré qu'elle est désireuse et capable de contribuer à la sécurité euro-atlantique, alors même qu'elle continue à faire face à une agression de la part de la Russie sur son propre territoire ».

M. Kalnins a souligné que « cette décision reconnaît la longue et forte contribution de l'Ukraine aux missions de l'OTAN et démontre l'engagement soutenu de l'Alliance dans ses partenariats malgré la pandémie de Covid-19 ».

Au cours de la réunion, les membres de l'UNIC ont également eu des discussions approfondies avec Emine Dzhaparova, première vice-ministre ukrainienne chargée des affaires étrangères, Alexander Vinnikov, le chef de la représentation de l'OTAN en Ukraine, ainsi qu'avec Barbora Maronkova, la directrice du Centre d'information et de documentation de l'OTAN en Ukraine. 

En ces temps difficiles, l'Ukraine a déjà prouvé qu'elle était un partenaire fiable de l'Alliance, par sa coopération dans le domaine militaire et de la défense en fournissant ses avions pour le transport aérien stratégique d'équipements médicaux essentiels dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Nous sommes prêts à continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider », a déclaré M. Stefanchuck.

« Nous apprécions beaucoup la décision des Alliés de reconnaître l'Ukraine en tant que partenaire « nouvelles opportunités ». Cette mesure reconnaît les contributions exceptionnelles de l'Ukraine à la sécurité euro-atlantique et conduira à un engagement encore plus fort entre l'Ukraine et l'Alliance », a souligné M. Stefanchuk.

En clôturant la réunion, le président Mesterhazy a remercié l'Ukraine d'avoir proposé d'accueillir une session de l'Assemblée en 2022 suite à l'annulation, en raison de la pandémie de coronavirus, de la session de printemps qui aurait dû se tenir à Kiev en mai dernier. Il a également exprimé son souhait de pouvoir se rendre en Ukraine dès que possible.


L'Ukraine est l'un des partenaires les plus anciens et les plus proches de l'AP-OTAN. En plus d’une participation active de l'Ukraine aux activités de l'AP-OTAN, l'UNIC offre un forum dédié au dialogue entre les législateurs de l'AP-OTAN et leurs homologues de la Verkhovna Rada d'Ukraine.  L'UNIC a été créé en 1998 pour apporter une plus grande transparence à la mise en œuvre de la Charte OTAN Ukraine et atteste de l'intérêt et de l'implication des parlementaires concernant la coopération entre l'OTAN et l'Ukraine. Il est depuis devenu un forum plus large où les membres peuvent discuter de toute question d'intérêt mutuel. L'UNIC se réunit normalement deux fois par an : une fois à Bruxelles au siège de l'OTAN et une fois en Ukraine.