Intervention du président de l’AP-OTAN au sommet de Bruxelles

10 juillet 2018

Bruxelles, le 9 juillet 2018 - Le président d’honneur de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN 
(AP-OTAN), Paolo Alli (Italie), s’adressera aux dirigeants des pays de l’OTAN au sommet qui aura lieu à Bruxelles, ce mercredi 11 juillet.

Le président de l’Assemblée est traditionnellement invité à prendre la parole devant les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’OTAN, aux réunions qu’ils tiennent lors des sommets, pour présenter les points de vue des parlementaires des pays alliés sur les principales questions concernant l’Alliance. Dans une récente déclaration (444), l’Assemblée tout entière a souligné que le sommet de Bruxelles représente une occasion décisive d’afficher l’unité et la crédibilité de l’OTAN.

M. Alli devrait axer son discours sur l’importance du lien transatlantique, et engager les gouvernements alliés à réaffirmer les engagements pris aux sommets de l’OTAN de 2014 et 2016 pour parvenir à un partage plus équitable des charges en matière de dépenses de défense, de capacités et de contributions aux opérations.

Il évoquera aussi le renforcement du cadre de la dissuasion et de la défense collective de l’OTAN, 
la poursuite de la politique de dissuasion de l’OTAN et du dialogue avec la Russie, la consolidation du rôle de l’OTAN dans la lutte contre le terrorisme et la projection de la stabilité dans son voisinage, 
les progrès de la coopération OTAN-UE, la modernisation de l’Alliance, les prochaines étapes de la politique de la porte ouverte de l’OTAN, y compris l’appui d’une invitation à l'adresse de l’ex-République yougoslave de Macédoine1 pour qu’elle entame des pourparlers d’adhésion, ainsi que l’importance de rapprocher l’OTAN de ses citoyens.

Le texte de l’allocution de M. Alli devant les dirigeants réunis en sommet sera distribué immédiatement après sa prise de parole, mercredi après-midi.

En amont du sommet, 53 parlementaires issus de pays membres de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN tiendront une réunion préalable où les priorités et les attentes du sommet seront abordées du point de vue des pays, de l’OTAN et sous un angle indépendant. 

Parmi les orateurs invités figureront Rose GOTTEMOELLER, secrétaire générale déléguée de l’OTAN, Frank BAKKE-JENSEN, ministre de la défense de la Norvège, Sven MIKSER, ministre des affaires étrangères de l’Estonie, Michael MURPHY, sous-secrétaire d'État adjoint des États-Unis pour les affaires européennes et eurasiatiques, Francois de KERCHOVE D'EXAERDE, ambassadeur et représentant permanent de la Belgique auprès de l’OTAN, le général de corps d’armée Jan BROEKS, directeur général de l’État-major militaire international, Magnus NORDENMAN, directeur de l’initiative de sécurité transatlantique à l’Atlantic Council (conseil atlantique des États-Unis), et Ian LESSER, vice-président pour la politique étrangère et Bruno LÉTÉ, chargé de recherche principal pour la sécurité et la défense auprès de The German Marshall Fund of the United States.

Cette réunion ne sera pas ouverte à la presse.

1  La Turquie reconnaît la République de Macédoine sous son nom constitutionnel.