Fin de la visite de la présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN en Ukraine orientale

09 novembre 2018

Marioupol/Chyrokyne, 9 novembre 2018 – La présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, Rasa Jukneviciene, a rendu visite aujourd’hui aux troupes ukrainiennes déployées en Ukraine orientale à l’invitation du chef de l’État, Petro Porochenko. Elle était accompagnée du président de la Verkhovna Rada, Andriy Paroubiy, et de la cheffe de la délégation de l’Ukraine auprès de l’AP-OTAN, Iryna Friz.
 
Les relations avec les partenaires de l’Est sont l’une des priorités de Mme Juknevičienė. « Par cette visite, j’ai voulu montrer à nos amis ukrainiens et aux soldats ukrainiens qui se battent pour défendre la souveraineté de leur pays que nous sommes pleinement conscients du problème auxquels ils sont confrontés et que les Alliés sont solidaires de l’Ukraine, face à l’agression commise par la Russie. »

Durant sa visite, Mme Jukneviciene a rappelé que les pays membres de l’OTAN soutenaient l’Ukraine dans ses revendications de souveraineté, d’intégrité territoriale et de droit à l’autodétermination et qu’ils lui fournissaient conseils et assistance dans le contexte de son processus de réforme. Elle a indiqué que l’AP-OTAN, qui est indépendante de l’OTAN, pouvait apporter sa propre contribution en faisant prendre conscience aux milieux parlementaires de la situation en Ukraine, en appuyant cette dernière dans son processus de réforme et dans son intégration euro-atlantique et en combattant la désinformation et la propagande russes.

« La question ukrainienne figure en bonne place à l’ordre du jour de l’Assemblée et nous savons que nous n’avons pas affaire ici à une “crise ukrainienne”, mais bien à une agression commise par la Russie contre l’État ukrainien souverain », a souligné Mme Jukneviciene.

La présidente de l’AP-OTAN a dénoncé la tenue de prétendues élections dans les zones occupées des régions de Donetsk et Louhansk : « Il est grand temps de condamner sans la moindre ambiguïté ces “pseudo-élections” dont aucun État démocratique, pas plus que l’AP-OTAN, ne reconnaitra jamais les résultats. »

Il s’agissait de la deuxième visite en deux mois de Mme Jukneviciene en Ukraine. La première avait eu lieu à Kiev en octobre 2018 ; à cette occasion, elle avait rencontré MM. Porochenko et Paroubiy, ainsi que plusieurs hauts responsables gouvernementaux et parlementaires.
 
En 2020, l’Ukraine accueillera pour la première fois, au printemps, une session de l’AP-OTAN.