Déclaration du président de l'AP-OTAN sur les récents événements en Géorgie

25 février 2020

Brussels, 25 février 2020 - Le Président de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP-OTAN) a fait la déclaration suivante le 25 février 2020 :
"L'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP-OTAN) a reconnu l'aspiration de la Géorgie à rejoindre l'OTAN et la soutient sur sa voie, notamment par le biais d’un dialogue étroit et une coopération active avec le Parlement de Géorgie. 
Dans le même temps, je rappelle que l'OTAN est fondée sur les principes de la démocratie, de la liberté individuelle et de l'État de droit. Le respect de ces principes, notamment la tenue d'élections libres et régulières et l'existence d'un système judiciaire impartial et indépendant, fait partie intégrante du processus d'adhésion. Les prochaines élections parlementaires sont l'occasion pour la Géorgie de démontrer son engagement envers ces valeurs. Je regrette que l'engagement de passer à des élections parlementaires entièrement proportionnelles en 2020 ait été résilié en novembre dernier. Il s'agit d'un pas en arrière pour la démocratie géorgienne.
La récente décision de la Cour suprême de Géorgie dans l'affaire du chef de l'opposition Gigi Ugulava soulève d'autres questions et préoccupations. Je crains que les circonstances entourant cette décision n'accentuent encore la polarisation et les tensions politiques et ne mettent en péril l'important dialogue politique sur la réforme électorale.
J'encourage donc les autorités géorgiennes à créer les conditions pour la reprise du dialogue entre la majorité et l'opposition, pour rétablir la confiance du peuple géorgien et pour garantir que les élections législatives de 2020 puissent se dérouler conformément aux normes internationales.
Je ferai tout mon possible pour que l'Assemblée continue à soutenir la Géorgie dans ce processus. Je me réjouis de pouvoir discuter des derniers développements lors de la prochaine réunion du Conseil interparlementaire Géorgie-OTAN".