Déclaration des coprésidentes du Conseil interparlementaire OTAN-Ukraine, Iryna Gerashchenko (Ukraine) et Raynell Andreychuk (Canada)

05 mars 2018

Odessa, 5 mars 2018 – Le Conseil interparlementaire OTAN-Ukraine (UNIC) s’est réuni aujourd’hui à Odessa pour discuter des principaux éléments du partenariat entre l’OTAN et l’Ukraine, dont le rôle majeur des parlementaires.

Cette réunion, qui se tenait sur le littoral ukrainien de la mer Noire quatre ans presque jour pour jour après l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Russie, nous a donné l’occasion de réaffirmer notre condamnation de l’occupation et de la militarisation de ces territoires, d’une part, et des contraventions aux droits fondamentaux des populations locales, dont les Tatars de Crimée et les Ukrainiens de souche, d’autre part.

Moscou continue par ailleurs à apporter une aide politique, militaire et économique aux membres des milices armées illégales qui opèrent dans les parties occupées des régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk. Après quatre ans de conflit, les violations du cessez-le-feu sont quotidiennes ; quant aux Accords de Minsk, ils n’ont toujours pas été appliqués dans leur intégralité. 

Nous demeurons inébranlables dans notre soutien à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine et nous restons convaincues que l’application intégrale des Accords de Minsk est la meilleure façon d’avancer, s’agissant de la partie occupée du Donbass. Nous demandons la cessation immédiate des violations du cessez-le-feu, la prise de mesures garantissant la libre circulation des observateurs de l’OSCE en toute sécurité et l’accomplissement de progrès rapides dans le processus de libération des otages et des prisonniers politiques illégalement détenus en Russie et dans les régions occupées.

En dépit de ces graves problèmes, l’Ukraine a engagé un ensemble ambitieux de réformes. La Verkhovna Rada a un grand rôle à jouer dans le resserrement et la consolidation du contrôle parlementaire des affaires de sécurité et de défense – y compris les politiques liées à l’intégration euro-atlantique du pays –, dans la consolidation du cadre juridique et institutionnel voué à la lutte contre la corruption et dans la vérification de l’efficacité dudit cadre. La future loi sur la sécurité nationale, récemment soumise à la Rada pour discussion, devrait mettre en place un contrôle parlementaire adequat de toutes les institutions du domaine de la sécurité et de la défense. 

La réforme fondamentale en cours est facilitée par le vaste partenariat que l’Ukraine entretient avec l’OTAN et nous espérons que les élections - présidentielle et législatives -, prévues pour 2019, ne la ralentiront pas.

Par ailleurs, sa coopération avec l’OTAN augmente l’aptitude du pays à relever l’ensemble des défis sécuritaires et la résilience de sa société face aux menaces hybrides, aux cybermenaces et à d’autres formes d’actions déstabilisatrices.

Nous nous félicitons des progrès accomplis dans l’exécution du programme national annuel (PNA) de 2017 et de l’adhésion grandissante de la population à l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN et nous espérons que la version finale du PNA pour 2018 sera bientôt adoptée. 

Dans quatre mois aura lieu à Bruxelles un important sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’OTAN. Nous invitons les Alliés à convoquer à cette occasion une réunion de la commission OTAN-Ukraine pour réaffirmer les perspectives euro-atlantiques de l’Ukraine et le soutien des pays de l’Alliance grâce à l’Ensemble complet de mesures d’assistance (CAP). Nous espérons que le PNA évoluera encore en tant qu’instrument propre à étayer l’aspiration de l’Ukraine à devenir membre de l’OTAN.
 
Nous demandons aux parlementaires alliés d’entretenir un climat de solidarité et de soutien au profit de l’Ukraine au sein de leurs parlements respectifs.

En tant que pendant parlementaire de la commission OTAN-Ukraine, l’UNIC assume une fonction essentielle en ce qu’il permet aux parlementaires d’examiner et d’appuyer les objectifs de la coopération entre l’OTAN et l’Ukraine. Nous entendons en exploiter tout le potentiel en 2018.


Le Groupe de surveillance conjoint Assemblée parlementaire de l’OTAN-Verkhovna Rada d’Ukraine a été créé en 1998 et a adopté son appellation actuelle – Conseil interparlementaire OTAN-Ukraine – en 2003. Il se compose de dix personnalités parlementaires ukrainiennes et d’un nombre équivalent de leurs homologues des pays membres de l’OTAN. Il tient normalement deux réunions par an, l’une à Bruxelles et l’autre en Ukraine. Il vise à démontrer l’intérêt des milieux parlementaires pour la coopération entre l’OTAN et l’Ukraine et leur participation à cette coopération. Au fil des années, il est devenu un forum politique dynamique où les parlementaires des pays de l’Alliance et d’Ukraine peuvent débattre n’importe quel sujet de préoccupation ou d’intérêt commun.
L’UNIC se réunit à Odessa les 5 et 6 mars sous la présidence conjointe d’Iryna Gerashchenko, vice-présidente de la Verkhovna Rada d’Ukraine, et de Raynell Andreychuk (Canada), membre de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.
Au cours de ces deux journées de réunion, les membres de l’UNIC rencontreront des représentants gouvernementaux et régionaux ukrainiens et des responsables de l’OTAN, ainsi que des membres de la société civile et des professeurs d’université et étudiants. Ils discuteront notamment de la situation sécuritaire en Ukraine et dans la région de la mer Noire, feront le point sur le vaste programme de coopération entre l’OTAN et l’Ukraine et se pencheront sur l’exécution de réformes urgentes. Les parlementaires alliés et ukrainiens visiteront en outre la base navale occidentale de la Marine ukrainienne.