Déclaration des co-présidentes de l’UNIC, Iryna Gerashchenko (Ukraine) et Raynell Andreychuk (Canada)

Bruxelles, le 28 novembre 2017 – Tout au long de l’année 2017, les célébrations du 20e anniversaire de la Charte OTAN-Ukraine ont permis aux Alliés et à l’Ukraine de dresser un bilan de leur coopération et de réaffirmer les objectifs de leur partenariat pour l’avenir.

La Verkhovna Rada et l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) ont activement pris part aux célébrations de cet important anniversaire. Le Conseil interparlementaire Ukraine OTAN (UNIC) s’est réuni à Kiev en avril, et la Rada a organisé un séminaire Rose Roth ainsi qu’une cérémonie spéciale en juillet, précédant de quelques jours la visite historique du Conseil de l’Atlantique Nord à Kiev. Lors de sa réunion à Bucarest en octobre dernier, l’AP OTAN a accepté l’offre de l’Ukraine d’accueillir en 2020, et pour la première fois, la session de printemps de l’Assemblée.

Les objectifs stratégiques fixés par l’Ukraine concernant sa coopération avec l’OTAN ont évolué au cours des 20 dernières années, mais cette coopération avec l’Organisation, comme avec l’Assemblée, est toujours demeurée remarquablement active. L’Ukraine a également participé de manière intensive aux opérations et aux missions de l’OTAN. Depuis 2014, cette coopération s’est considérablement élargie. La Rada a adopté des dispositions législatives faisant de l’adhésion à l’OTAN une des priorités de la politique étrangère ukrainienne (un objectif qui, selon les sondages, est soutenu par une part grandissante de la population ukrainienne). L’Ukraine concentre désormais ses efforts sur le respect des critères requis pour l’adhésion à terme à l’OTAN.
 
Lors de notre réunion d’aujourd’hui, nous avons réaffirmé notre volonté d’appuyer l’intégration euro-atlantique de l’Ukraine par la coopération parlementaire. Le programme national annuel (ANP) et l’ensemble complet de mesures d’assistance (Comprehensive Assistance Package, CAP) en faveur du pays offrent des outils spécialement adaptés aux fins d’une vaste coopération OTAN-Ukraine. Leur champ d’application s’étend non seulement aux questions de sécurité et de défense, mais aussi au cadre politique, économique et législatif au sens large qui garantira que la réforme du secteur de la sécurité et de la défense en Ukraine soit pérenne, d’un coût abordable et tienne compte des meilleures pratiques en matière de contrôles civil, démocratique et parlementaire. En ce sens, la coopération OTAN-Ukraine soutient les efforts de réforme du pays en général, de même que les objectifs énoncés dans l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine.

Nous engageons vivement les autorités ukrainiennes à exploiter pleinement les possibilités que leur offrent l’ANP et le CAP, à maintenir le rythme des réformes et à en améliorer la cohérence, ainsi qu’à privilégier la mise en œuvre des priorités arrêtées. Les objectifs, ambitions et calendrier de réalisation de l’ANP doivent refléter le but de l’Ukraine, lequel est d’adhérer à terme à l’OTAN. Le renforcement de l’État de droit et la lutte contre la corruption demeurent des objectifs clés, qui impliquent l’adoption de normes démocratiques et de mécanismes efficaces de protection des droits humains bénéficiant à tous les citoyens. 

Quant aux gouvernements alliés, nous leur demandons d’apporter à l’Ukraine l’aide promise précédemment, et d’accroître leur soutien aux efforts déployés par Kiev en faveur d’un rapprochement institutionnel maximal avec l’OTAN. Dans cette optique, nous enjoignons les Alliés à maintenir le rythme et l’intensité du dialogue politique et de la coopération OTAN-Ukraine à tous les niveaux.

En tant que pendant parlementaire de la commission OTAN-Ukraine, l’UNIC continuera de suivre et d’appuyer les objectifs de la coopération OTAN-Ukraine. Nous ne cesserons d’encourager la Rada à poursuivre les réformes entamées, et d’œuvrer à la préservation de l’unité de l’Alliance en appui de l’Ukraine.

Nous maintenons, comme nous l’avons encore fait aujourd’hui, notre condamnation de l’occupation illégale de la Crimée par la Russie, de son soutien direct aux membres des groupes armés illégaux opérant dans la région et de son recours à la guerre cybernétique et de l’information de même qu’à d’autres actions déstabilisatrices. Nous restons fermement attachés à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine. La pleine application des accords de Minsk dans le cadre du « format Normandie » et des autres mécanismes demeure la meilleure voie à suivre dans la partie occupée du Donbass. Nous appelons à mettre un terme au plus vite aux violations du cessez-le-feu, à permettre un accès sans entrave et sécurisé aux observateurs de l’OSCE et à des avancées rapides en vue de la libération des otages et des prisonniers détenus illégalement en Russie et dans les régions occupées. 

L’UNIC, qui rassemble dix parlementaires ukrainiens de haut rang et dix homologues de pays membres de l’OTAN, a été créé en 2003. Il se réunit généralement deux fois par an, à Bruxelles et en Ukraine. Il témoigne de l’intérêt que porte le monde parlementaire à la coopération entre l’OTAN et l’Ukraine et de sa volonté d’y prendre part. Au fil des ans, l’UNIC est devenu un forum politique dynamique, où les parlementaires ukrainiens peuvent débattre avec ceux de l’OTAN de toutes questions d’intérêt commun ou de tout sujet de préoccupation. Le Conseil s’est réuni à Bruxelles le 28 novembre sous la co présidence d’Iryna Gerashchenko, vice-présidente de la Verkhovna Rada d’Ukraine et de Raynell Andreychuk, membre canadienne de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. Au cours de cette réunion d’une journée, les membres de l’UNIC ont rencontré des responsables de l’OTAN et de l’UE, ainsi que des représentants de la société civile pour dialoguer sur l’évolution de la situation en Ukraine sur le plan de la sécurité, faire le point sur la vaste coopération entre l’OTAN et l’Ukraine et examiner la mise en œuvre de réformes urgentes.