Covid-19 : Entretien avec Sven Koopmans sur la désinformation et le rôle des parlementaires à l’heure des pandémies.

30 juin 2020

Sven Koopmans, chef de la délégation néerlandaise auprès de l’AP-OTAN, analyse la contribution des Pays-Bas auprès du nouveau membre de l’OTAN, la Macédoine du Nord, partage son point de vue sur la façon dont la pandémie mondiale a augmenté la diffusion de fausses nouvelles et de désinformation et souligne l’importance de la diplomatie interparlementaire en période de pandémie.

4 questions posées à Sven Koopmans :

I.    Les efforts déployés par les Alliés pour fournir des ressources et une aide humanitaire aux pays les plus durement touchés ont été essentiels pour aider les Alliés et les partenaires à faire face à cette crise sans précédent. Pourriez-vous nous dire comment les Pays-Bas ont utilisé les structures de l’OTAN pour aider les autres et comment les Pays-Bas ont bénéficié de l’aide d’autres Alliés pendant la crise ?

Les Pays-Bas ont apporté un soutien médical et financier au dernier membre en date de l’OTAN, la Macédoine du Nord, qui bénéficie de procédures simplifiées grâce à la mobilité aérienne rapide, comme l’a décidé le Conseil de l’Atlantique Nord en avril 2020. Les Pays-Bas sont particulièrement reconnaissants vis à vis de l’Allemagne pour le soutien qu’elle a apporté au pays en accueillant des patients néerlandais atteints du Covid-19 dans les unités de soins intensifs des hôpitaux allemands, alors que les hôpitaux néerlandais avaient atteint leur capacité maximale.

II.    Quelles mesures supplémentaires l’OTAN et les forces armées alliées devraient-elles prendre pour accompagner la réponse nationale et internationale à la crise de Covid-19 ? 

Tous les Alliés doivent être vigilants quant à la diffusion de fausses nouvelles et toutes autres formes de manipulation de l’information visant à encourager la dissidence ou la suspicion. En outre, la crise nous a également rappelé la nécessité de nous préparer à des types de crises atypiques. Comment nos militaires et nos sociétés pourraient-ils faire face, par exemple, à une attaque biologique ou à une attaque utilisant de nouvelles armes technologiques de destruction massive ?

III.    Les forces armées néerlandaises apportent une contribution substantielle à l’effort de contrôle de la Covid-19. Même si les forces armées jouent des rôles différents au sein de l’Alliance en fonction des circonstances nationales, les autres Alliés peuvent-ils tirer des enseignements des forces néerlandaises sur la manière dont les militaires peuvent contribuer aux efforts civils nationaux pendant les urgences sanitaires et civiles ? 

Même si nos militaires jouent un rôle très important, il en va de même pour de nombreux autres de nos Alliés, qui sont tous confrontés à des circonstances qui leur sont propres, de sorte que nous ne prétendrons pas être en mesure de donner de leçons à qui que ce soit. Pour un aperçu complet des contributions des forces armées néerlandaises au contrôle de la Covid-19, veuillez consulter le site https://english.defensie.nl/topics/corona-covid-19.

IV.    Quel est le rôle des parlementaires dans cette crise ? Et quel rôle la diplomatie interparlementaire, y compris au sein de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, peut-elle jouer pour atténuer cette crise et préparer la prochaine crise ? 

La pandémie de Covid-19 est une crise internationale. Il est donc important que les parlementaires utilisent leurs réseaux interparlementaires, y compris au sein de l’AP-OTAN, pour échanger des informations sur l’évolution de la pandémie, partager les meilleures pratiques et contribuer à une vue globale du type d’aide qui est nécessaire, à quel endroit et à quel moment. S’il est inévitable et tout à fait compréhensible que les gouvernements se concentrent d’abord sur les besoins de leurs propres populations, la pandémie ne peut être réellement maîtrisée que dans le cadre d’une coopération internationale. Les parlementaires, en tant qu’interlocuteurs entre gouvernements et circonscriptions, jouent un rôle important en générant et préservant un soutien du public aux efforts internationaux de lutte contre une crise de dimension mondiale.


Sven Koopmans, chef de la délégation néerlandaise auprès de l’AP-OTAN

Lire aussi

SEE MORE