2020 - LE RÔLE DES FORCES ARMÉES DE L'OTAN FACE À LA PANDÉMIE DE COVID-19

Attila MESTERHAZY (Hongrie)

22 juin 2020

L’Alliance a réagi sans attendre et avec efficacité pour apporter sa contribution à la lutte contre les retombées de la propagation du coronavirus début 2020. Elle reste associée au combat qui doit, à terme, mettre la maladie en échec une fois pour toutes. À ce jour, l’OTAN a coordonné plus de 350 missions allant du transport de fournitures et de personnels médicaux au déploiement d’hôpitaux de campagne en passant par la fourniture de dizaines de milliers de lits destinés à accueillir des patients. Les forces armées alliées, en aidant à sauver des vies et à contrer la propagation et l’impact de la pandémie la plus mortelle depuis un siècle, ont mis en lumière le rôle essentiel qu’elles peuvent jouer dans la réponse aux crises.

Ces derniers mois ont été l’occasion, pour l’Alliance, de faire le point sur les enseignements précieux tirés de cette situation, dans le but non seulement de pouvoir affronter une deuxième vague qui pourrait déferler sur les populations des pays alliés et des partenaires, mais aussi de renforcer plus largement la préparation de ses forces face à des pandémies futures. Le succès de cette entreprise reposera sur un effort mené à l’échelle de l’Alliance tout entière, les Alliés devant faire le nécessaire pour renforcer leur propre résilience et celle des partenaires. L’atténuation des retombées dévastatrices et massives de cette pandémie passera forcément par des efforts menés en coopération avec d’autres institutions internationales. 

Déterminée à contrer la crise déclenchée par la pandémie de Covid-19, l’OTAN n’en reste pas moins en mesure d’assurer une dissuasion crédible et efficace. Les forces de l’OTAN maintiennent leur état de préparation. Les missions et opérations critiques conservent leurs effectifs complets et demeurent concentrées sur leurs objectifs. Comme le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg l’a résumé en quelques mots, « les défis de sécurité ne sont pas moins présents du fait de la Covid-19 » et le maintien de l’état de préparation des forces reste une priorité absolue.