2019 - RAPPORT GÉNÉRAL - UNE NOUVELLE ÈRE POUR LA DISSUASION NUCLÉAIRE - MODERNISATION, MAÎTRISE DES ARMEMENTS ET FORCES NUCLÉAIRES ALLIÉES

Joseph A. DAY (Canada)

12 octobre 2019

Ce rapport général a été adopté par la commission de la défense et de la sécurité (DSC) le samedi 12 octobre 2019, au cours de la 65e session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, à Londres (Royaume-Uni).

 

Dans ce rapport général, la commission examine en 2019 l'environnement en constante évolution des armes nucléaires et son impact sur les efforts de non-prolifération. Le document résume les principaux défis auxquels sont confrontées les puissances nucléaires de l'OTAN et, par conséquent, la posture nucléaire élargie de l'Alliance. Il passe également en revue l'engagement continu de l'Alliance en faveur d'efforts plus larges de maîtrise des armements, mais porte un regard réaliste sur la perte de ferveur pour de nouvelles mesures de maîtrise des armements nucléaires en dehors de l'Alliance. Le rapport signale que les efforts concertés de la Russie visant à mettre au point et déployer une série de nouveaux systèmes d'armes nucléaires puissants seront très déstabilisants pour la paix et la sécurité internationales, et en particulier dans la région euro-atlantique. En outre, il met en garde contre les menaces nucléaires à venir émanant de la Chine, ainsi que de la Corée du Nord ou encore de l’Iran. 

Enfin, il informe les parlementaires de l'OTAN du rôle indispensable que joue la dissuasion nucléaire de l'OTAN dans la posture de défense globale de l'Alliance dans l'environnement de sécurité internationale en rapide évolution. Il met également en exergue les efforts importants déployés par l'OTAN pour continuer à promouvoir la maîtrise des armements, la non-prolifération et le désarmement.