2019 - RAPPORT - INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : IMPACT SUR LES FORCES ARMEES DE l'OTAN

Matej TONIN (Slovénie)

13 octobre 2019

 

Ce rapport de la STCTTS a été adopté par la commission des sciences et des technologies (STC) le dimanche 13 octobre 2019, au cours de la 65e session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, à Londres (Royaume-Uni).

 

En un peu plus de dix ans, l’intelligence artificielle (IA) est passée des laboratoires aux mains des consommateurs. Elle a également commencé à susciter des changements majeurs dans le domaine militaire et stratégique. Presque tous les experts du secteur de la défense reconnaissent que son application dans le domaine militaire pourrait avoir un impact dans chaque sphère et à chaque niveau d’une intervention armée. Ce rapport examine une sélection des opportunités, défis et incertitudes que présente l’IA pour la défense et la sécurité.   Il s’attarde ainsi sur les aspects suivants : 

-    les répercussions de l’IA sur le soutien en matière d’information et de décision et sur les systèmes autonomes robotisés ;
-    les principaux défis techniques et autres (notamment le débat sur les systèmes d’armes autonomes létaux) ;
-    certaines répercussions possibles sur le plan stratégique. 

Par ailleurs, le rapport montre l’intégration croissante de l’IA dans le secteur militaire en donnant un aperçu des initiatives prises en la matière au sein de la communauté euro-atlantique.

Ses principales conclusions sont les suivantes :

1.    Les pays de l’Alliance les plus innovants dans le domaine de la défense doivent conserver leurs positions dominantes en investissant dans la R&D consacrée à l’IA appliquée au secteur de la défense. 

2.    L’écart technologique qui existe entre les Alliés dans le domaine de l’IA appliquée au secteur de la défense doit demeurer suffisamment faible pour pouvoir être comblé par l’interopérabilité.