2019 - RAPPORT - LES EXERCICES DE L'OTAN - ÉVOLUTION ET ENSEIGNEMENTS

Lara MARTINHO (Portugal)

13 octobre 2019

 

Ce rapport a été adopté par la commission de la défense et de la sécurité (DSC) le dimanche 13 octobre 2019, au cours de la 65e session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, à Londres (Royaume-Uni).

 

Aux sommets que l’OTAN a tenus récemment ont été présentées toute une série d’initiatives destinées à répondre au nombre grandissant de défis auxquels se trouve confrontée l’Alliance. À l’Est, une Russie de plus en plus agressive et assertive recentre l’attention des pays sur leur défense et leur dissuasion nationales. Le terrorisme et l’instabilité qui sévissent le long du flanc Est de l’Alliance ont incité celle-ci à redoubler d’efforts pour coopérer avec des pays partenaires et pour affiner ses compétences en matière de renseignement, de surveillance et de reconnaissance. Les mesures multidirectionnelles et spécifiques prises par les pays pour contrecarrer les cyberattaques, les campagnes de désinformation et autres problèmes constituent aussi des initiatives supplémentaires qui canalisent des ressources. C’est pourquoi la réponse apportée par les QG de l'OTAN au titre de l’approche unifiée de l’Alliance est l’approche à 360° pour la défense et la dissuasion.

Des programmes d’exercices militaires considérablement élargis s’inscrivent à l’appui de ces initiatives.  Le présent rapport montre que l’augmentation des exercices de l’OTAN, à la fois en quantité et en qualité, représente un scénario gagnant pour l’Alliance. Les exercices permettent de tester, d’entraîner et de préparer les forces de l’Alliance de sorte qu’elles puissent surmonter les nouveaux défis de l’environnement de sécurité international. Les exercices interalliés améliorent l'interopérabilité et renforcent la solidarité transatlantique. La tenue d’exercices efficaces est également essentielle pour la crédibilité de la dissuasion de l’Alliance. Alors que l’OTAN s’emploie à dynamiser sa posture de dissuasion, les exercices militaires permettent de faire connaître aux acteurs extérieurs, les capacités de l’Alliance, son niveau de préparation, son unité et sa volonté politique. S’agissant des acteurs internes, les exercices de l’OTAN suscitent leur bonne volonté politique en véhiculant un message de réassurance et ils apportent aux populations nationales l’illustration concrète de la sécurité fournie par l’Alliance et de la manière dont le financement des forces armées a été utilisé.