2018 - RAPPORT SEMINAIRE CONJOINT, ODESSA (UKRAINE) - 088 JOINT 18 F

30 avril 2018

Iryna GERASHCHENKO, co-présidente du Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC), a souhaité la bienvenue aux délégués à Odessa et a indiqué que le président du Parlement venait de présenter un projet de loi sur la sécurité nationale au Parlement ukrainien (Rada). Certains pays de l’Alliance ont participé à la rédaction de ce texte, geste qui a été très apprécié en Ukraine. Ce projet de loi vise à rapprocher l’Ukraine des normes de l’OTAN dans de nombreux domaines ayant trait à la sécurité. L’Ukraine accroît le contrôle exercé par la société civile sur la mise en place des politiques de sécurité et, à l’avenir, le ministre de la défense devrait être issu de la société civile. Iryna Gerashchenko a souligné que le conflit au Donbass a commencé il y a quatre ans et que les attaques n’ont jamais cessé depuis.  

Raynell ANDREYCHUK, membre de l’OTAN et co-présidente du Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN, a ajouté qu’elle était ravie que deux femmes président ce Conseil et a remercié la Rada et le gouverneur de la région d’Odessa pour leur soutien dans la planification et l’organisation du séminaire. Elle a indiqué que la première rencontre bilatérale entre les parlementaires membres de l’AP-OTAN et la Rada avait eu lieu en 1988 et que le forum pour ce dialogue a été renommé UNIC en 2003. Le dialogue avait eu lieu alors même que l’Ukraine connaissait un changement de gouvernement. Le travail de l’UNIC a pris une importance particulière après l’annexion illégale de la Crimée. L’AP-OTAN a alors immédiatement affirmé son soutien à la souveraineté de l’Ukraine et a été l’une des premières organisations internationales à sanctionner la Russie pour ses agissements. L’AP-OTAN continue de condamner les actions russes en Crimée et au Donbass et apporte son soutien à la Rada pour l’aider à gérer les conséquences de cette situation difficile. Elle a observé que l’Ukraine serait probablement présente lors du prochain sommet de l’OTAN et espérait que la déclaration conjointes des présidentes de l’UNIC apporterait un éclairage sur ces discussions. 
[...]