2017 - BALKANS OCCIDENTAUX - RAPPORT BENYON - 168 ESCTD 17 F rév.1 fin

06 septembre 2017

Au cours des 15 dernières années, les pays des Balkans occidentaux n’ont pu que très difficilement, - et dans certains cas en partie seulement -, transformer leur économie socialiste en économie de marché et passer d’un régime ouvertement autoritaire à un système de gouvernance plus pluraliste. Cette transformation s’est déroulée dans des conditions excessivement pénibles, marquées par des tensions politiques, ethniques et confessionnelles, des conflits, des modifications de frontières, l’émergence de nouveaux États et de nouvelles institutions, ainsi que des problèmes persistants de mauvaise gouvernance, de corruption, d’instabilité politique et d’interventions opportunistes de puissances étrangères. Plusieurs de ces États peuvent aujourd’hui être considérés comme des démocraties antilibérales sous le joug d’un petit groupe de personnes qui contrôlent les médias, les institutions publiques et de larges pans de l’économie. La région supporte manifestement le fardeau de l’héritage de conflits, d’une instabilité régionale endémique et d’une impression persistante d’insécurité qui contribuent à perpétuer cet ordre démocratique intolérant. (Stojanovic).


Lire aussi

    No related articles