Assemblée parlementaire de l'OTAN
AccueilNouvellesCommuniqués de presse 201724 avril 2017 - Le président de l’AP-OTAN, choqué et attristé par la mort d’un membre de l’équipe d’observateurs de l’OSCE dans l’est de l’Ukraine

Le président de l’AP-OTAN, choqué et attristé par la mort d’un membre de l’équipe d’observateurs de l’OSCE dans l’est de l’Ukraine

Facebook
Twitter
Delicious
Google Buzz
diggIt
RSS

Bruxelles/Rome, le 24 avril 2017 – Le président de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN Paolo Alli (Italie) a exprimé sa tristesse et son indignation à la suite de rapports faisant état de la mort d’un membre de la mission spéciale d’observation (MSO) de l’OSCE, tué dans l’exercice de ses fonctions par l’explosion d’une mine, sur un territoire de l’est de l’Ukraine non contrôlé par le gouvernement.

« Permettez-moi d’abord et avant tout, au nom de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, de présenter nos sincères condoléances à la famille de la victime et à ses collègues de la MSO de l’OSCE, ainsi que nos souhaits de prompt rétablissement aux deux autres observateurs blessés lors de l’explosion. J’aimerais également rendre hommage au travail essentiel effectué par la MSO de l’OSCE. Ces observateurs constituent les yeux de la communauté internationale sur le terrain dans l’est de l’Ukraine ; par leur travail, ils veillent à ce que les violations quotidiennes du cessez-le-feu soient portées à l’attention du monde. Et cela, en dépit des entraves constantes imposées à ce travail par la Russie et ses agents en violation de leurs engagements et de la dangereuse situation que cela engendre. »

M. Alli a évoqué la situation dans l’est de l’Ukraine avec le président Petro Porochenko, le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien Oleksandr Turchynov et d’autres hauts responsables ukrainiens au cours de sa visite à Kiev au début de ce mois. Faisant référence à ces discussions, M. Alli a poursuivi : « Je suis profondément préoccupé par les rapports que j’ai reçus au cours de ma récente visite à Kiev, faisant état de l’intensification de la violence dans l’est de l’Ukraine depuis le début de 2017 et de la consolidation de la présence militaire de la Russie en Crimée et aux frontières de l’Ukraine. Je condamne en outre vigoureusement la décision de Moscou de reconnaître les documents d’identité délivrés par des militants dans les zones du Donbass, sous leur contrôle de facto. Cela ne peut être interprété que comme une nouvelle preuve du mépris de Moscou pour ses obligations dans le cadre des accords de Minsk et d’autres normes internationales. L’Europe et l’Amérique du Nord doivent maintenir la pression sur Moscou et réclamer un retour immédiat au cessez-le-feu et le respect des accords de Minsk, dont l’accès total, sûr et sans entraves des observateurs de l’OSCE. Telle est la position ferme et unanime de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN que j’ai communiquée à mes interlocuteurs à Kiev au début de ce mois, en même temps que notre message de solidarité inébranlable avec l’Ukraine et son peuple. »

Un rapport sur la visite de haut niveau de M. Alli en Ukraine le 6 avril est disponible ici.  Cette visite a en outre coïncidé avec une réunion du Conseil interparlementaire Ukraine-OTAN (UNIC),  forum de l’AP-OTAN dédié à la coopération avec le parlement ukrainien et pendant parlementaire de la Commission OTAN-Ukraine (COU). 

Partager