Assemblée parlementaire de l'OTAN
AccueilMEMBRESVice-Présidents et trésorier

Vice-Présidents et trésorier

Facebook
Twitter
Delicious
Google Buzz
diggIt
RSS

 

VICE-PRÉSIDENTS

Metin Lutfi BAYDAR

Turquie, Parti républicain du peuple      

Membre de la Grande Assemblée nationale de Turquie (parti républicain du peuple [CHP]) depuis 2011, Metin Lütfi Baydar y est membre de la commission de l’éducation nationale, de la culture, de la jeunesse et du sport.

M. Baydar fait partie de la délégation turque auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) depuis son élection au Parlement turc en 2011. Membre de la commission politique de l’AP-OTAN, il a occupé le poste de vice-président de la sous-commission sur les partenariats de l’OTAN de 2013 à 2016. Il a été élu vice-président de l’Assemblée en novembre 2016.

M. Baydar est médecin de formation. Il est diplômé de la faculté de médecine de l’université Dokuz Eylül et ancien interne en orthopédie et en traumatologie à l’école de médecine militaire de Gülhane (Gülhane Askeri Tιp Akademisi ou GATA). Il a été médecin-chef du service orthopédique de l’hôpital d’Eğirdir et du centre hospitalier de recherche et d’application de l’université Afyon Kocatepe. Professeur auprès de l’université Süleyman Demirel, M. Baydar en a par la suite été le recteur. En 2008, il a été élu recteur de l’Association internationale des universités (AIU) - le premier et le seul recteur turc de l’AIU. Il est titulaire d’un doctorat honorifique de l’université Odlar Yurdu, en Azerbaïdjan. M. Baydar a publié neuf ouvrages et plus de 200 articles.

 

Lord CAMPBELL OF PITTENWEEM

Royaume-Uni, démocrate libéral

Sir Menzies Campbell est membre de la Chambre des Lords britannique depuis 2015. De 1987 à 2015, il a siégé en tant que membre du Parlement de la circonscription North East Fife. Il a dirigé les libéraux démocrates du début 2006 à octobre 2007. Lord Campbell fut auparavant le porte-parole pour les affaires étrangères des libéraux démocrates de 1992 à 2006 et le chef adjoint du parti de 2003 à 2006.

Lord Campbell est membre de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN depuis 1990 où il a été le chef de la délégation du Royaume-Uni de 2010 à 2015. Il est actuellement membre de la commission de la défense et de la sécurité et president de la sous-commission sur la cooperation transatlantique et en matière de défense et de sécurité.

Lord Campbell a reçu le grade honorifique de Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique en 1987, a été nommé au Conseil privé en 1999 et fut nommé chevalier en 2004 pour son service au sein du Parlement. Il est devenu Compagnon d’honneur en 2013 pour ses services publics et politiques. Il est chancelier de l’université de St Andrews depuis 2006.

Lord Campbell est titulaire d’une licence et d’une maitrise en droit de l’université de Glasgow. Il a ensuite poursuivi ses études de 3e cycle en droit international à l’université de Stanford en Californie. Il a été admis au Barreau en Écosse en 1968 et nommé conseiller de la Reine en 1984. Lord Campbell détient également le record britannique du 100m (de 1967 à 1974), était le capitaine d’équipe de la Grande Bretagne de 1965 à 1966 et a représenté le pays aux Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo. 

 Joseph A. DAY

 Canada, Parti libéral

Joseph A. Day est appelé au Sénat le 4 octobre 2001, sur recommandation du très honorable Jean Chrétien. Il représente la province du Nouveau-Brunswick et la division sénatoriale de Saint John-Kennebecasis.

Depuis le 15 juin 2016, le sénateur Day est fier d’exercer les fonctions de chef du parti libéral au sein du caucus libéral du Sénat. Il préside le sous-comité des anciens combattants et siège en qualité de vice-président du comité sénatorial permanent des banques et du commerce. Pendant de nombreuses années, le sénateur Day a assuré la vice-présidence puis la présidence du comité national des finances. De plus, il occupe le poste de président de l’Association législative Canada‑Chine et du Groupe d’amitié parlementaire Canada-Mongolie. Ses champs d’intérêts et ses domaines de spécialisation sont les sciences et la technologie, la défense, les anciens combattants, le commerce international, les droits de la personne, le patrimoine et l’alphabétisation.

Ayant rejoint l’Assemblée parlementaire de l’OTAN en 2002, le sénateur Day y a rempli les fonctions de vice-président puis de président de la sous-commission sur la coopération transatlantique en matière de défense et de sécurité, ainsi que de vice-président puis de président de la commission de la défense et de la sécurité. Il a été élu vice-président de l’Assemblée en novembre 2016.

Le sénateur Day a été nommé lieutenant-colonel honoraire du 722e Escadron des communications (Saint John) en 2002, rôle qu’il a assumé jusqu’en 2005. Avocat et ingénieur bien connu au Nouveau‑Brunswick, il a mené une brillante carrière dans l’exercice privé du droit. Il s’intéresse notamment au droit des brevets et des marques, de même qu’à la propriété intellectuelle.

Joseph A. Day est sorti du Collège militaire royal du Canada en tant que « meilleur diplômé dans toutes les disciplines et remarquable athlète de niveau collégial » (Best All-Round Graduate and Outstanding College Athlete). Il possède un baccalauréat en génie électrique du Collège militaire royal du Canada, une maîtrise en droit de la faculté de droit Osgoode Hall et un doctorat en droit de l’université Queen’s. Il est membre des barreaux de l’Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick, ainsi que de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau-Brunswick.

Le sénateur Day a siégé au conseil d’administration du Corps canadien des commissionnaires au Nouveau-Brunswick. À l’heure actuelle, il siège aux conseils d’administration des archives provinciales du Nouveau-Brunswick, de la Fondation canadienne des champs de bataille et du prix international du duc d’Édimbourg - Canada, dont il est conseiller juridique honoraire. Il a également été président national du club des Collèges militaires royaux (CMR) du Canada en 1996, et a présidé la fondation des CMR de 1998 à 2000. Il a été membre du Conseil des gouverneurs du Collège militaire royal du Canada de janvier 2004 à janvier 2007.

 

 Rasa JUKNEVICIENE

 Lituanie, Union patriotique-Parti démocrate chrétien

Signataire de l’Acte de rétablissement de l’État lituanien du 11 mars 1990, Rasa Juknevičienė a été élue au Conseil suprême - Seimas reconstituant lors des premières élections libres de Lituanie. Entre 1992 et 1996, elle a exercé les fonctions de porte-parole de l’opposition parlementaire et de responsable du groupe politique l’Union patriotique (conservateurs lituaniens). Membre du Seimas depuis 1996, Mme Juknevičienė y a occupé le poste de vice‑présidente de 1999 à 2000, et assure actuellement la vice-présidence de la commission de la sécurité nationale et de la défense.

Rasa Juknevičienė a rejoint l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) en 1999 et a joué le rôle de rapporteure de la sous-commission sur les partenariats de l’OTAN de 2007 à 2008, avant d’être élue vice-présidente de l’Assemblée en 2008. La même année, elle a été appelée à remplir les fonctions de ministre de la Défense nationale du gouvernement, poste qu’elle a occupé jusqu’en 2012.

Ayant réintégré l’AP-OTAN en 2013, elle préside actuellement la délégation du Seimas auprès de cette dernière, tient le rôle de rapporteure générale de la commission politique et a de nouveau été élue vice-présidente de l’Assemblée en novembre 2016.

Rasa Juknevičienė est diplômée de l’université lituanienne des sciences de la santé. Membre du conseil consultatif du Center for European Policy Analysis depuis 2014, elle est aussi titulaire d’un doctorat honorifique en sciences politiques de l’université Hankuk des études étrangères (République de Corée).

Mme Juknevičienė s’est vu décerner les prestigieuses distinctions suivantes : croix de commandeur de l’ordre du Grand Duc Gediminas, à l’occasion de l’adhésion de la Lituanie à l’Union européenne en 2004 ; commandeur de l’ordre royal norvégien du Mérite en 1998 ; insigne du mérite de l’Union des francs-tireurs en 2008 ; médaille du mérite décernée par le ministère de la Défense nationale ; insigne pour services rendus en faveur de l’intégration transatlantique de la Lituanie, reçu en 2002 à l’occasion de l’invitation à adhérer à l’OTAN lancée au pays ; médaille commémorative du « 10e anniversaire de l’indépendance de l’Ukraine » attribuée par la Verkhovna Rada en 2001 ; et médaille du mérite pour services rendus au cours de la décennie 1990-2000 aux fins de la restauration de l’État indépendant de Lituanie, décernée en 2000 pour le 10e anniversaire de l’indépendance de la Lituanie.

Sverre MYRLI

Norvège, Parti travailliste

Sverre Myrli a été élu au Parlement norvégien (Stortinget) en 1997. Il y représente le parti travailliste et le comté d’Akershus.

M. Myrli est actuellement membre de la commission permanente des transports et des communications ainsi que de la commission de vérification des mandats. Au cours des législatures précédentes, il avait siégé à la commission des affaires étrangères et de la défense, de même qu’à la commission permanente du travail et des affaires sociales.

Sverre Myrli a rejoint l’Assemblée parlementaire de l’OTAN en 2005. Il y a présidé la sous‑commission sur l’avenir de la sécurité et des capacités de défense entre 2009 et 2012, et la sous-commission sur la coopération transatlantique en matière de défense et de sécurité entre 2013 et 2016, avant d’être nommé vice-président de l’Assemblée en mai 2016 et d’être réélu en novembre de cette même année.

En 1991, M. Myrli a été élu à la tête de la division de la jeunesse du parti travailliste dans son comté d’Akershus, avant d’être élu, la même année, au conseil municipal de Nes ainsi qu’à celui d’Akershus. Depuis 2002, il préside l’antenne du parti travailliste dans le comté d’Akershus et a été nommé au comité exécutif central du parti.

De 1996 à 1997, Sverre Myrli a été conseiller politique auprès du gouvernement de Thorbjørn Jagland, au sein du ministère des transports et des communications.

M. Myrli est titulaire d’un maîtrise en administration publique de l’école de commerce de Copenhague. Il avait auparavant œuvré au sein de l’Agence norvégienne des propriétés de la Défense nationale, de l’organisation non gouvernementale Norwegian People’s Aid, ainsi que de la confédération des syndicats norvégiens et du Mouvement des jeunesses travaillistes. Il a suivi une formation de commandant de peloton au sein de la garde nationale norvégienne.

TRÉSORIER

Marc ANGEL

Luxembourg, Parti socialiste

Marc Angel (1963) est membre de la Chambre des députés du Grand-Duché de Luxembourg depuis 2004.

En décembre 2013, il a été nommé président de la commission des affaires étrangères et européennes, de la défense, de la coopération et de l’immigration.

À la Chambre des députés, Marc Angel assume également les fonctions de :

  • Membre de la commission exécutive
  • Membre de la commission des pétitions
  • Membre de la commission de la culture 
  • Membre de la commission de la santé, de l’égalité des chances et des sports (volet égalité des chances)
  • Membre de la commission force publique
  • Membre de la commission juridique
  • Membre du groupe interparlementaire du scoutisme

Membre du parti socialiste (LSAP) depuis 1984, il est également membre fondateur du LSAP SPIC (socialistes pour l’intégration et la citoyenneté). Depuis 2009, il siège au Bureau du groupe parlementaire socialiste.

Membre actif de la délégation luxembourgeoise auprès de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN depuis 2004, il a été élu trésorier de cette dernière en octobre 2013. Suite aux élections législatives d’octobre 2013, Marc Angel est devenu président de la délégation du Luxembourg auprès de la conférence des organes parlementaires spécialisés dans les affaires de l’union des parlements de l’Union européenne (COSAC).

Au sein d’ONUSIDA, Marc Angel dirige la campagne luxembourgeoise pour atteindre l’objectif de traitement 90-90-90. Marc Angel a également été membre actif de la délégation luxembourgeoise auprès du conseil consultatif interparlementaire du Bénélux de 2004 à 2013.

Né au Luxembourg, Marc Angel a obtenu un diplôme de traduction de l’université de Vienne et un diplôme en économie du tourisme de l’université d’économie et des affaires de Vienne. Il est président de l’office du tourisme de la ville de Luxembourg (LCTO). Il a enseigné dans un hôtel et une école en gestion du tourisme avant d’entreprendre sa carrière politique. Il est également conseiller communal de la ville de Luxembourg depuis 1994. 

Partager